" Lutte Révolutionnaire " revendique l'attentat d'Athènes.

attenta athènes voit pièg

Lutte révolutionnaire, un groupe de guérilla urbaine, apparu il y a plus de dix ans, a revendiqué un attentat à la voiture piégée, sur le site Indymedia .C'est sa première attaque, depuis quatre ans .Un coup de fil une demi heure avant avait permis de limiter les dégats. Deux vigiles, seulement ont été bléssés." En frappant la Banque de Grèce, nous frappons les intérêts de l'oligarchie économique européenne."

maziotis

C'est signé Maziotis, le leader de Lutte Révolutionnaire.

La  police a authentifié cette revendication. C’est un signe clair que le chef de lutte révolutionnaire Nikos Maziotis et son partenaire Pola Roupa participent activement à des activités terroristes. Ils ont disparu en juin 2012, alors qu'ils étaient en attente de jugement pour des attaques précédentes.

L'attaque ce mois-ci a été programmée pour coïncider avec le retour de la Grèce sur les  marchés obligataires et la visite de la chancelière allemande Angela Merkel. Le groupe a consacré l'explosion à Lambros Fountas, membre présumé de la lutte révolutionnaire qui a été abattu par la police en mars 2010, où il tentait de voler une voiture. E-Kathimerini.

polytechnique

Terrorisme, le sombre prédent de 17-N

L’organisation Révolutionnaire du 17 Novembre ou 17-N, ( En Grec: Επαναστατική Οργάνωση 17 Νοέμβρη, Epanastatiki Organosi dekaefta Noemvri) était une organisation clandestine révolutionnaire d'extrême gauche grecque d'obédience marxiste. Créée en 1975, cette organisation est probablement issue de l’Epanastatikos Laikos Angonas (petit mouvement marxiste créé en 1971, dirigé contre la junte militaire alors en place, et qui se définit comme révolutionnaire, anti-capitaliste et anti-impérialiste). Le nom de 17-Novembre vient de la répression meurtrière le 17 novembre 1973 d'un mouvement étudiant contre la junte militaire. Aucun membre de l'organisation n'a jamais été arrêté jusqu'en 2002, date de son démantèlement.

La junte militaire, ou régime des colonels, fut largement perçue par l'opinion publique grecque comme soutenue par les États-Unis dans leur lutte anti-communiste. L'organisation du 17-Novembre, en plus de lutter, au début, contre la junte, est ainsi fortement anti-américaine.

Dernière organisation terrroriste en Europe continentale après les Brigades rouges, la Bande à Baader et  Action Directe, La liste de ses victimes est impressionnante : plus de vingt morts, dont Pavlos Bakoyannis, membre du parti Nouvelle Démocratie, le mari de Dora, fille de  Constantin Mitsotakis. (20 novembre 1990)

 

 

Posté par gillesbenichou à 14:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,